Etape à Copenhague 🇩🇰 pendant un road-trip avec Cécile

Copenhague, le centre historique et le canal, capitale du Danemark

Quelle destination vas-tu nous présenter ?

Je vais vous parler d’une étape dans mon roadtrip en Europe durant l’été 2018 : le Danemark et plus précisément Copenhague, ou en danois : København.

Quatrième étape après être passés par Fécamp (à côté des fameuses falaises d’Etretat), Bruges où l’on boit de la bonne bière belge, Amsterdam où l’on se perd dans les quartiers fleuris entre ses canaux, nous sommes arrivés à Copenhague après avoir traversé l’Allemagne. 

Partis en couple, en voiture (un bon break pour y mettre un matelas), nous  avons décidé d’essayer d’échapper à la chaleur de l’été en partant vers les pays du Nord, mais pas que.

Notre parcours a été le suivant : Nantes > Fécamp > Bruges > Amsterdam > Passage en Allemagne > Copenhague > Berlin > Prague > Nuremberg > Metz > Nantes 

Road-trip en Europe au départ de Nantes en passant par Bruges, Amsterdam, Copenhague, Berlin et Prague

Nous avons trouvé des températures plus fraîches à Copenhague, mais surtout une autre façon de vivre. Le mode de vie à la danoise n’est pas qu’une légende… 

Combien de temps as-tu passé sur place ? 

Nous sommes arrivés le 3 août et sommes repartis le 6 août. Nous sommes restés donc 3 nuits et 4 jours à Copenhague.

Où as-tu séjourné ? 

Nous avons séjourné dans un Airbnb, en plein centre de la ville, dans le quartier de Nørrebro. Nous étions chez notre hôte Mikkel, dans un appartement avec vue sur les canaux créés artificiellement, Sortedams Sø. Ces canaux sont le lieu de rendez-vous des amis qui se retrouvent pour boire un verre et discuter en plein air, mais également des joggeurs et autres sportifs, toute la journée. 

Notre Airbnb était vraiment un coup de coeur. Décoré comme on peut s’imaginer un appartement scandinave (coucou Ikea dans la vraie vie) : parquet à larges lattes en bois clair, grandes ouvertures qui apportent un maximum de lumière, salle de bain avec une faïence à petits carreaux, des couleurs claires et quelques touches de peps, et enfin du bois, du bois et du bois. 

A savoir ! Nous avons été surpris de ne pas trouver de volets pour nos deux Airbnb à Amsterdam et à Copenhague. Copenhague où en hiver, il fait froid (vraiment, avec de la neige), mais on en a conclu que c’était pour apporter le plus de lumière possible car il fait nuit plus tôt que chez nous. 

A quelle période de l’année y étais-tu ? 

En pleine été, début août, où les vacanciers sont présents et se mixent avec la population active.

Nous avons tellement apprécié la vie sur place pendant ces quelques jours, que nous avons envie d’y retourner mais en hiver, pour découvrir la ville sous la neige.

Combien de temps recommanderais-tu sur place ?

Au moins 3 jours, si l’on reste juste dans le centre ville. La ville est assez étendue et il y a beaucoup de choses à voir et à faire, si l’on souhaite s’occuper autrement que juste flâner dans les rues.

Si l’on souhaite aller dans la campagne environnante, il faut rester au moins une semaine sur place.

Comment as-tu voyagé ?

En couple, pour nos premières vacances à deux. 

Nous avons décidé de partir en voiture dans le but de faire un roadtrip mais aussi de profiter du confort de quelques Airbnb ou logement d’amis. Nous avons donc fait un voyage moitié/moitié si je puis dire, où l’on a choisi de dormir à la fois dans notre voiture en mode van mais aussi dans des logements fixes. 

Quels sont tes coups de coeurs sur place ?

Tellement de coups de coeurs à Copenhague ! Déjà la ville en elle-même. Un vrai changement par rapport aux villes françaises, notamment dans sa construction. Il y a de grandes avenues un peu partout qui permettent de respirer, même en plein coeur de ville. Les rues principales sont découpées en 3 grandes parties : la chaussée pour les voitures, avec une ligne blanche au milieu, classique des centres villes ; de chaque côté, on trouve des pistes cyclables, elles-mêmes découpées en deux (une partie à droite pour les touristes ou les gens qui ne sont pas pressés, et une partie à gauche pour ceux qui vont vite) ; et enfin le trottoir classique pour les piétons. Les 3 zones sont d’une largeur équivalente, ce qui montre le véritable engouement pour le vélo, encore plus qu’à Amsterdam (si si !). Une preuve supplémentaire : le vélo qui est prioritaire sur les voitures, partout. 

Et sinon je dirai un petit restaurant suédois qui s’appelle le Kalaset, où la décoration était vintage et super sympa. A savoir : les danois dînent tôt ! Les cuisines ferment souvent vers 20h ou 21h, donc si l’on veut dîner au restaurant, il faut se présenter vers 18h/18h30. 

Quel est ton meilleur souvenir ? 

Le chant de marins, en danois, que l’on a écouté dans le quartier Christiana, dans la “ville libre” autoproclamé. 

Quartier coloré, vivant, véritablement humain, où tout se mélange. C’était vraiment un bel après-midi passé sur place à naviguer dans une foule de personnes bienveillantes. A priori, il n’est pas recommandé d’y aller le soir, car c’est un quartier où la drogue serait tolérée, mais en journée, c’est une sacrée bonne expérience, où le street-art est présent partout. 

Un bon plan à partager ? Une visite insolite ?

Il faut monter dans le clocher de l’église Saint-Sauveur dans le quartier Christiana (Christianshavn en danois). C’est une rare église où le clocher est en spiral et l’on peut monter tout en haut, vraiment tout en haut. C’est une superbe expérience car on a une vue panoramique sur la ville, sur le pont qui relie le Danemark à la Suède : Øresundsbron et les éoliennes dans la mer Baltique. On prend un vrai bol d’air ! 

Il faut aussi aller au Nyhavn, le quartier sur les quais où il n’y a que des bars et des restaurants. Quartier prisé par les touristes bien sûr mais aussi par la population locale, car les gens viennent avec leur propre boisson, se posent sur les quais et boivent entre amis. On est complètement immergé dans la vie danoise en allant au Nyhavn.

3 raisons d’y aller selon toi :

  1. Découvrir une ville scandinave et une façon de vivre à la nordique, sans être dans les trois pays classiques Suède, Norvège ou Finlande
  2. Visiter une ville à vélo en toute sécurité (ou presque car il doit y avoir des accidents). Le premier soir, on a été surpris de voir des bouchons de vélos sur une piste cyclable et seulement une seule voiture au feu rouge. Chez nous, c’est plutôt le contraire… 
  3. La nourriture ! Forcément, dans tous les pays étrangers, la nourriture c’est quelque chose à goûter. Idéalement, il faut trouver un restaurant traditionnel pour goûter des plats classiques, ici par exemple, c’est : hareng fumé, pommes de terre, échalote, et une sauce avec tout ça. 

Ta future destination de voyage ?

Rien n’est planifié pour le moment. Mais avec mes engagements écologiques, je ne me vois pas partir loin régulièrement, donc je pense partir en France, quand l’occasion se représentera (article écrit en plein confinement Covid19). Une chose est sûre, une région dans laquelle je souhaite aller dès que je le pourrai, c’est ma région chouchoute : le Pays Basque 💛.

https://www.instagram.com/p/BuuWxsRn7FH/

Crédit photos : à l’exception de la photo de couverture et de la photo de Nyhavn, toutes les photos appartiennent à Cécile©, aucune utilisation permise sans son autorisation préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *