Escapade Ă  Tokyo đŸ‡ŻđŸ‡” entre amies par Aude

Le quartier de Shibuya Ă  Tokyo au Japon

Quelle destination vas-tu nous présenter ?

Que diriez-vous de partir en voyage au Japon ? J’ai choisi de revenir sur mon escapade au cƓur de sa capitale, Tokyo, ainsi que sur une excursion d’une journĂ©e dans les alentours au lac Kawaguchiko.

Tokyo, entre traditions en modernité

Ce pays m’a toujours fascinĂ© par son histoire et sa culture. ArrivĂ©e dans celle qu’on appelait autrefois « Edo », j’ai Ă©tĂ© impressionnĂ©e par l’effervescence qu’il y rĂ©gnait mais aussi par l’identitĂ© qui se dĂ©gageait de chacun de ces quartiers. DerriĂšre chacun d’entre eux, une nouvelle facette de la ville peut ĂȘtre dĂ©couverte. Un plaisir quand on aime flĂąner comme moi ! Par ailleurs, le patrimoine Ă  dĂ©couvrir y est riche qu’il soit culturel ou gastronomique.

Lors de notre escapade au lac Kawaguchiko, c’est une facette plus ressourçante du Japon que j’ai dĂ©couvert. C’est l’un des 5 lacs entourant le Mont Fuji. Ici, on dispose d’une vue imprenable sur ce sommet si emblĂ©matique du pays du soleil levant. Accessible facilement en bus depuis Tokyo, nous en avons profitĂ© pour y dĂ©couvrir les bienfaits d’un onsen, le fameux bain thermal japonais. 

Le lac Kawaguchiko et le Mont Fuji

Combien de temps as-tu passĂ© sur place ? 

Nous avons passĂ© une semaine sur place. C’est toujours juste ce qu’il fallait pour explorer tous les quartiers de Tokyo et prĂ©voir notre excursion Ă  Kawaguchiko. À l’origine, nous disposions d’une journĂ©e supplĂ©mentaire sur place. Cependant, en raison d’une grĂšve aĂ©rienne, nous avons donc dĂ» raccourcir d’une journĂ©e notre voyage. Si la durĂ©e du sĂ©jour, nous a permis de faire tout ce que nous avions prĂ©vu. J’ai simplement Ă©tĂ© un peu frustrĂ©e de ne pas pouvoir revenir sur les lieux que nous avions particuliĂšrement apprĂ©ciĂ©s ou pour s’assurer de n’avoir rien manquĂ©. 

Une ombrelle traditionnelle

OĂč as-tu sĂ©journĂ© ? 

Durant toute la durée de la semaine, nous avons séjourné dans un hÎtel du groupe japonais APA. Situé non loin de la gare de Shinjuku, il était parfaitement placé pour se déplacer aisément dans la ville et faciliter notre excursion non loin du Mont Fuji.

Le quartier de Shinjuku de nuit

Par ailleurs, le quartier est festif donc nous profitions des activitĂ©s nocturnes de Tokyo mais une fois dans notre chambre, nous n’étions pas importunĂ©es par les bruits de la ville. Par contre, soyons clair. Il ne faut pas s’attendre Ă  avoir une chambre spacieuse. Ici, chaque espace est optimisĂ©. 

A quelle pĂ©riode de l’annĂ©e y Ă©tais-tu ? 

Nous avons bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une offre sur Voyages Pirates. La pĂ©riode nous Ă©tait donc imposĂ© en janvier. Cependant, le climat a Ă©tĂ© trĂšs doux pour un hiver et nous avons profitĂ© du beau temps tout au long du sĂ©jour. De ce fait, nous n’avons bien Ă©videmment pas pu profiter des floraisons printaniĂšres, notamment sur les berges du lac Kawaguchiko. Mais, je me dis que ça me donnera une bonne excuse pour y retourner.

Les fleurs de Sakura (cerisiers) fleurissent au printemps

Mais, par ailleurs, nous nous sommes retrouvĂ©es sur place au moment de la fĂȘte de la majoritĂ©, l’un de leurs jours fĂ©riĂ©s. Nous avons donc pu voir de nombreux jeunes gens en costumes traditionnels avec leurs parents dans les parcs et jardins de la ville. 

Combien de temps recommanderais-tu sur place ?

Pour dĂ©couvrir chaque quartier de Tokyo, une semaine sur place nous a parfaitement convenu. Cependant, il faut aimer marcher comme nous, nous faisions une 20aine de kilomĂštres par jour comme nous. Lors de notre sĂ©jour, au-delĂ  de nos balades et de notre excursion Ă  la journĂ©e, nous avons aussi pu tester plusieurs activitĂ©s et prendre le temps de dĂ©couvrir de nombreuses spĂ©cialitĂ©s locales dans ce laps de temps. 

Japon : le soleil se reflĂšte sur le Mont Fuji

Cependant, si l’on considĂšre le voyage en avion et le souhait de prendre davantage son temps, deux semaines peuvent ĂȘtre plus adaptĂ©es pour un sĂ©jour sur Tokyo et ses environs. Cela vous laissera la possibilitĂ© de faire plus de visites, de revenir dans vos endroits favoris, de sortir davantage de la capitale pour en explorer les environs, etc. 

Comment as-tu voyagé ?

Pour ce voyage au Japon, je suis partie avec une amie avec laquelle je travaille Ă©galement. Nous avions depuis un moment le projet de partir ensemble. De ce fait, nous faisions une veille sur les bons plans voyage. Plusieurs destinations ont Ă©tĂ© Ă©voquĂ©es avant le Japon comme les États-Unis, le Laos ou la ThaĂŻlande mĂȘme l’Afrique du Sud. Et finalement, quand nous avons vu cette offre de vol aller-retour pour le Japon sur le site de Voyages Pirates, nous n’avons pas hĂ©sitĂ© une seule seconde. Nous nous retrouvions toutes les deux dans ce choix et nous n’avons pas Ă©tĂ© déçues une seule seconde. Le vol en avion fut trĂšs agrĂ©able et nous n’avons eu aucun souci de logistique, au-delĂ  de la grĂšve aĂ©rienne.

Logo de Voyages Pirates : bons plans voyages pas chers

Nous avons optimisĂ© notre temps sur place malgrĂ© ce contre-temps grĂące au programme prĂ©-Ă©tabli par nos soins. Du coup, nous avons profitĂ© Ă  fond de notre voyage ! En revenant du Japon, nous nous sommes mĂȘme fait la rĂ©flexion que cela nous avait donnĂ© envie d’explorer davantage ce pays, peut-ĂȘtre au travers d’un road-trip. 

Quels sont tes coups de coeurs sur place ?

Globalement, j’ai eu des coups de coeur pour
 

1. La gastronomie japonaise

Sur les conseils d’un ami de ma compagne de voyage, originaire de la rĂ©gion, nous avons testĂ© plusieurs spĂ©cialitĂ©s  et ce fut Ă  chaque fois un rĂ©gal. C’est un pays dans lequel on mange trĂšs bien et qui offre une belle diversitĂ© de plats, au-delĂ , des sushis, sashimis et makis que j’affectionne particuliĂšrement. D’ailleurs, c’est quand on en mange au Japon qu’on se dit que cela n’a quand mĂȘme rien Ă  jour avec les restaurants que l’on peut voir en France. Ainsi, j’ai pu savourĂ© un shabu-shabu (soit une variante japonaise de la fondue chinoise), diverses pĂątes (udo, soba ou encore ramen), des mets Ă  faire revenir sur un grill (et cela en Ă©tant assis sur un tatami) et j’en passe. Rien que d’en parler, j’ai envie de re-sauter dans l’avion ! 

Le shabu-shabu, une variante japonaise de la fondue chinoise

2. La découverte de la ville de nuit en kart

Avec mon amie, nous avions rĂ©servĂ© une escapade d’une heure en kart dans les rues de Tokyo et tout cela en Ă©tant dĂ©guisĂ©. Alors, il ne faut pas s’arrĂȘter au briefing de l’activitĂ© qui peut lĂ©gĂšrement effrayer. Au final, pour l’avoir testĂ©, tout se passe bien si l’on suit correctement les instructions. J’ai adorĂ© cette activitĂ© car au-delĂ  de pouvoir dĂ©ambuler en kart dans le costume d’un panda roux, c’est une tout autre vision de la ville qu’on dĂ©couvre. Par exemple, les grandes rues commerçantes d’Akihabara sont Ă  couper le souffle. Les immeubles paraissent si grands avec leurs enseignes lumineuses.

Les grandes rues commerçantes du quartier Akihabara à Tokyo

3. La visite-dĂ©gustation d’une brasserie de sakĂ© au lac Kawaguchiko

Lorsque nous avons rĂ©servĂ© cette visite guidĂ©e. Je ne pensais pas en apprendre autant sur le sakĂ©. Au-delĂ  de la gentillesse de notre hĂŽte, j’ai pu dĂ©couvrir un alcool disposant d’une palette de goĂ»ts que je ne soupçonnais pas. Certains sakĂ©s sont trĂšs secs comme d’autres vont ĂȘtre liquoreux. Par ailleurs, lors de cette visite, nous avons mĂȘme dĂ©couvrir un salon et un jardin traditionnel japonais. 

Bouteilles de vin et de saké avec coupes de saké

Il ne s’agit lĂ  que d’une sĂ©lection des plus marquants mais j’en ai bien d’autres souvenirs qui me viennent en tĂȘte, comme nos soirĂ©es karaokĂ© dans un bar du quartier de Golden Gai. C’est si dur de choisir ! 

Quel est ton meilleur souvenir ? 

Je pense que l’un de mes meilleurs souvenirs est un fou rire que nous avons eu avec mon amie dans les rayons d’un magasin de Tokyo. Il faut savoir qu’il y a plein de boutiques vendant tout et n’importe quoi et notamment, des dĂ©guisements. Nous nous sommes donc arrĂȘtĂ©s dans l’un d’entre eux. 

Nous a pris l’idĂ©e de choisir chacune un dĂ©guisement et de l’enfiler. Pour l’une comme pour l’autre, notre choix s’est portĂ© sur des couvres-chefs de type “cagoule”. L’un Ă©tait Ă  l’image d’un poisson et l’autre d’un poulpe. Nous ne nous Ă©tions pas vues car nous avions sĂ©lectionnĂ© nos articles chacune de notre cĂŽtĂ©. Quand nous nous sommes retrouvĂ©es face Ă  face pour voir le rĂ©sultat, nous avons eu du mal Ă  nous en remettre. L’expression “pleurer de rire” a pris tout son sens !

Un bon plan Ă  partager ? Une visite insolite ?

Si vous souhaitez de l’insolite, je vous suggĂšre de tester la visite de la ville en kart. Nous avions choisi un circuit d’une heure et c’était amplement suffisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *