1 mois à la découverte du Mexique 🇲🇽 par Emilie

Ponton sur l'océan Atlantique au Mexique

Emilie, 22 ans et son copain, 29 ans, ont traversé en bus et en avion le Mexique pendant un mois et demi en logeant en auberge.

Quelle destination vas-tu nous présenter ?

Étant saisonnière depuis quelques années, j’ai eu la chance de parcourir plusieurs pays de cultures différentes.

Je vais donc vous partager aujourd’hui le voyage qui m’a le plus marqué, que ce soit en rencontres, paysages ou culturellement parlant … LE MEXIQUE !

Ce pays d’Amérique Centrale, berceau du peuple Maya et du Mezcal (et oui il ne faut surtout pas l’oublier celui-là), peut vous faire passer d’une jungle chatoyante (avec des nuits un poil stressantes si tout comme moi vous avez peur des petites bêtes rampantes), à un désert tel une peinture de Dali, aride mais parsemé de gigantesque cactus, jusqu’à une ville remplie de couleurs et de fête !

Chutes d'eau - Chiapas - Mexique

Le Mexique possède comme vous le savez sûrement, une histoire passionnante avec des sites archéologiques conservés ou restaurés par ses compatriotes pour que nous puissions plonger au sein des vies du peuple Maya comme si cela était encore réel. 

Vous pouvez visiter des villes préhispaniques comme Chichén Itzá, où l’on trouve des pyramides encore intactes, des terrains de jeu d’Umala (pelote) où l’on revit l’enjeu que pouvait vivre ses hommes qui jouaient mais tout en ayant une épée de Damoclès au-dessus de la tête car la défaite était une mort assurée, à vraie dire un sacrifice mérité pour les Dieux.

Le site de Palenque niché au milieu de la Jungle, où vous pouvez dormir à proximité, haut perché dans une cabane au milieu des arbres tout en entendant les hurlements des singes et autres animaux donnant vie à ce lieu magique, et j’en passe ..

Le site de Chichén Itzá et ses pyramides

En plus de ces sites historiques, il y a les Cénotes, des grottes avec rivières souterraines donnant lieu à un spectacle époustouflant entre l’eau et la terre, nager dans ce genre d’endroit vous déconnecte de toute réalité !

N’oublions pas ses villes aussi miroirs de toute son histoire, comme Mexico City, Oaxaca, San Cristóbal de las casas, Mérida…

Et pour finir ses plages de sables clairs, paradis pour les surfeurs à Puerto Escondido ou endroit de relaxation comme à Akumal où vous pouvez nager au milieu de tortues et petites raies.

Si vous êtes un fin gourmand (comme moi ^^) et que vous aimez déguster des plats typiques lors de vos périples, vous serez plus que comblé dans ce pays de tacos, enchiladas et autres spécialités mexicaines qui auront de quoi ravir vos papilles !! Attention aux kilos, ils arrivent plus vite que vous ne le pensez (à peu près 7 kilos chacun avec mon conjoint) !

Les tacos, un des plats les plus connus de la gastronomie mexicaine

Combien de temps as-tu passé sur place ? 

Nous avons passé 1 mois et une semaine, comme je le précisais au début, nous étions saisonniers et avions donc le bonheur de pouvoir passer une longue période sur place.

Pour être honnête, le jour du départ nous étions malgré tout déprimés car le temps nous a paru trop court.. Et pourtant, nous avions visité une belle partie du Mexique, mais les rencontres avec les mexicains passionnés par leurs ancêtres et leur pays, remplis de gentillesse et toujours prêts à nous guider, nous ont tellement marqués, que cela fût difficile de leur dire au revoir.

Où as-tu séjourné ? 

Durant ce mois passé sur place, nous sommes partis de la Capitale, Mexico City où nous avons atterris, ville très polluée malheureusement, nous y sommes restés que 2 jours le temps de faire les musées principaux et regarder notre itinéraire pour la suite.

Ruines à Oaxaca

Ensuite début de la descente, avec en premier lieu Oaxaca, ville historique du Mexique avec une place centrale très animée le soir, des bars plus qu’accueillants avec dégustation du Mezcal (alcool local d’Agave avec une chenille qui macère dedans), une découverte pour nous, il faut s’accrocher pour le faire passer ! Comme dans toutes les villes mexicaines, des petits restaurants familiaux où vous pouvez être les seuls touristes au milieu des habitants. Un très beau souvenir, car c’est aussi ici que nous avons découvert (sans le vouloir) un des piments locaux étant répertorié parmi les plus forts du pays, le piment « de árbol » ! Que nous avons gentiment pris pour de la sauce tomate, ce qui a donné un fou rire général aux clients du restaurant en vue de nos réactions (énormes gouttes de sueurs et tentatives difficiles d’avaler notre salive). Nos bouches sans souviennent encore.

Nous sommes ensuite allés directement à Palenque, ville du Chiapas, où l’on trouve un des plus beaux sites Maya en plein milieu d’une jungle verdoyante.

Pyramide Maya à Palenque

Nous avons continué vers San Cristóbal de las Casas, ville coup de cœur, où nous avons passé plusieurs jours à visiter ses petites ruelles pavées et à déguster des vins d’Amérique du Sud tout aussi bons les uns que les autres..

Si mes souvenirs sont bons, nous sommes remontés ensuite à Mérida, Capitale du Yucatan, endroit où nous avions trouvé une magnifique auberge avec un jardin à Iguanes, des cours de cuisine pour faire des fajitas maison et j’en passe.

C’est aussi ici que ma gourmandise m’a punie en mangeant une glace artisanale (je sais c’était un échec assuré, mais elles appelaient à être mangées !).

C’est donc arrivés dans la ville de Tulum, que j’ai eu le droit à une belle infection intestinale et une rencontre avec deux médecins mexicains qui sont adorables, mais très drôles, mon ventre était gonflé, ils étaient donc persuadés que j’étais enceinte, nous avons dû en trouver un autre pour pouvoir être soignée. Par contre encore là, nous avons pu remarquer dans la rue la gentillesse et le soutien des riverains mexicains qui nous ont bien accompagnés dans nos démarches pour me sortir de cette situation.

Après quelques jours de guérison, nous avons pu découvrir un des joyaux de ce pays, une Cénote à quelques kilomètres en vélo depuis Tulum. Une descente dans cette grotte illuminée par le soleil où on a pu nager avec des petites tortues et regarder l’entrée des rivières souterraines.  

Tulum, une des plus belles villes du Mexique

Nous étions tous les deux un peu claustrophobes, il nous paraissait donc impossible de pouvoir faire cette excursion accompagnée d’un guide de plongée pour se balader dans ses rivières souterraines qui apparemment vous laissent pantois devant cet étonnant spectacle naturel. Un grand regret pour nous mais lorsque les phobies sont là on ne peut faire autrement..

Nous avons poursuivi notre périple dans le Yucatan, en avançant vers Akumal, un bref passage pour pouvoir nager avec des tortues géantes et des petites raies. Un des souvenirs les plus apaisants de ce voyage, on ne se rend pas compte à quel point elles sont gracieuses lorsqu’elles se déplacent dans leur milieu naturel.

Pour continuer notre trajet vers le nord, nous avons dû faire un arrêt à Playa de Carmen, une station balnéaire ultra touristique qui pour nous n’a présenté aucun intérêt vu l’américanisation des lieux.

Nous avons fini ce magnifique voyage par la visite de deux îles à proximité de Cancún.

Isla Mujeres et Isla Holbox que vous pouvez rejoindre rapidement en bateau depuis le continent ! Des îles paisibles, où règne une ambiance plutôt roots comme la majorité du Yucatan. 

Isla Holbox, une île proche de Cancún, interdite aux voitures

Petit plus sympathique, si vous aimez notre mère nature, les voitures sont interdites sur l’Isla Holbox, du coup vous déplacez en vélo ou petite golfette.

Si vous avez envie de rire, je vous conseille vivement les golfettes car les routes sont bien sûr un poil accidentées, moment de joie assuré ! 

Des plages paradisiaques à voir sur ces deux îles et une petite sortie clef à effectuer sur Holbox, avec ce que j’ai nommé “le bain aux loupiottes” , un bain de nuit dans la mer entouré de vers luisants, ce qui donne un beau côté féérique à cet endroit.

Suite à ces moments de bonheur, il est temps de rentrer. 

Retour à Cancún pour prendre un avion interne (le plus drôle de ma vie, l’avion a rebondi sur le tarmac en arrivant à Mexico City, notre voisin indien s’est même mis à prier !).

Plan du circuit effectué en bus par Emilie en 1 mois au Mexique

Avant de repartir pour la France, nous avons pu vivre un tremblement de terre d’une magnitude de 4.1/10 dans un hôtel de Mexico City. Événement marquant, car ironie du sort nous étions en train de parler du tremblement de terre qui avait dévasté une partie de Mexico City quelques années auparavant avec le portier de l’hôtel au même moment que le sol s’est mis à bouger ! 

C’était la fin de cette expérience inoubliable.. quelques larmes et adios Mexico !

A quelle période de l’année y étais-tu ? 

Nous sommes partis au mois de Mai 2013, nous avions choisi cette période pour éviter les cyclones et par rapport à nos moments d’intersaison.

Combien de temps recommanderais-tu sur place ?

J’ai du mal à être objective sur cette question, car ayant eu un rythme de vie très différent de personnes en CDI, je ne me vois pas partir dans un aussi grand pays pour moins d’un mois… Mais s’il faut s’adapter je dirais au moins 3 semaines, il y a tellement de sites, villes et lieux insolites à visiter !

Comment as-tu voyagé ? 

J’ai voyagé en couple avec mon conjoint de l’époque, qui est aussi amoureux de voyages que moi. Nous avons traversé le Mexique en bus pour pouvoir économiser des nuits d’auberge. Cela fût périlleux dans certains endroits, mais nous avons généralement passé de bons trajets en sécurité et avec un confort agréable. 

Ruines Maya au Mexique à Chichen Itza

J’apprécie fortement prendre le bus ou train lors de mes voyages, car vous êtes tout de suite plus proche de l’habitant qui utilise aussi ces moyens de transports pour le travail ou retrouver sa famille. 

C’est aussi un moyen de transport faisant partie des plus économiques, malgré le fait qu’il est un des plus longs. Mais au moins cela vous laisse le temps d’observer les paysages à travers la fenêtre et les villes que vous traversez.

Vu la grandeur du pays, nous avons opté pour un retour en vol interne pour rejoindre la Capitale et notre avion pour la France.

As-tu des points de vigilance à spécifier ? Un conseil à donner avant d’y aller pour profiter au maximum du séjour ?

Comme chaque voyage, je regarde toujours la carte du pays sur le site du gouvernement Ariane pour cibler les zones à risque. Sachant qu’au Mexique, cela représente une grosse partie du Nord. Nous avons donc commencé par Mexico City et non plus haut pour éviter tout danger… On a d’ailleurs eu plusieurs témoignages de français en études ou autres qui ont tenté le coup et ont été servis en mésaventures et adrénaline.

De plus, si vous vous baladez dans Mexico City et que vous souhaitez découvrir le métro, deuxième grand conseil à vraiment suivre si vous êtes une femme ! Il y a deux types de rames :

  • Une rame pour les hommes
  • Une rame pour les femmes et les enfants

Si cela a été mis en place, c’est qu’il y a effectivement une belle raison. Etant en couple lors de ce voyage, nous n’avions pas voulu nous séparer pour prendre le métro… Belle erreur, car j’ai subi quelques attouchements (dira-t-on ++, pour éviter les détails) au moment de l’arrivée du métro et de la cohue pour rentrer.

Depuis ce jour, j’ai appris à bien suivre ce genre d’indications lors de mes voyages et je vous conseille de faire de même !

Le Mexique peut être réputé comme un pays « à risque » mais si vous faites attention comme dans tous les pays, il n’y aura aucun problème.

Quels sont tes coups de cœurs sur place ?

Mes coups de cœurs sont :

  • Oaxaca et San Cristóbal de las Casas pour la beauté de leurs villes, l’amour des habitants, les restaurants typiques et la bonne ambiance.
  • Ensuite Palenque pour le dépaysement de sa jungle et son somptueux site historique.
  • Akumal et ses tortues géantes..
  • Et pour finir Tulum et la Cénote (grottes que vous pouvez trouver dans diverses endroits au Mexique).
Les Cénotes, grottes avec rivières souterraines

Quel est ton meilleur souvenir ?

Je suis partagée entre la nage avec les tortues géantes et les balades rythmées de fous rires en golfette sur l’Isla Holbox… Nous allons dire les deux, c’est trop difficile ahah !

Un bon plan à partager ? Une visite insolite ?

Le bon plan serait cette auberge dont je vous ai parlé à Mérida. Semi bon plan car vu les années qui ont passées je ne me souviens plus du nom.. Désolée !!! Elle est par contre très connue dans la ville et répertoriée dans les guides pour sa piscine artisanale et son jardin d’Iguanes. 

Puis deuxième bon plan, s’il existe toujours, le bar d’un homme argentin dans la ruelle touristique de San Cristóbal de las Casas. Ambiance de bar à tapas, avec boissons et amuses bouches à tomber par terre et une ambiance bon enfant. 

Difficile d’en sortir avec une démarche très distinguée, mais il ne vous laissera pas indifférent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *