Voyager enceinte : 21 jours au Japon enceinte de 5 mois

Voyager enceinte : 21 jours au Japon enceinte de 5 mois

Janvier 2024, mon conjoint et moi dĂ©cidons de programmer un voyage qui nous tient Ă  coeur depuis des annĂ©es : le Japon ! 21 jours sur place en avril et mai 2024 pour en profiter un maximum. Seulement voilĂ , deux semaines après avoir rĂ©servĂ© nos billets, surprise, surprise, j’apprends que je suis enceinte ! Je me suis alors retrouvĂ©e face Ă  une question que je ne m’Ă©tais jamais rĂ©ellement posĂ©e : peut-on voyager facilement enceinte ? Quelles sont les prĂ©cautions Ă  prendre ? Retour sur mon voyage et les difficultĂ©s rencontrĂ©es.

A noter : cet article est uniquement dédié à partager mon expérience avec des personnes qui seraient dans la même situation.
En cas d’interrogations mĂ©dicales, je vous invite Ă  vous rapprocher d’un professionnel de santĂ© !

Demander un avis médical

J’ai eu la chance d’apprendre ma grossesse 4 mois avant la date de notre voyage et nous n’avions rĂ©servĂ© que nos billets d’avion. Avant toute chose, nous avons donc prĂ©fĂ©rĂ© attendre d’avoir un avis mĂ©dical avant de rĂ©server les hĂ©bergements.

J’ai donc eu rendez-vous avec le mĂ©decin qui assure mon suivi de grossesse et j’en ai profitĂ© pour lui poser la question des risques Ă  voyager au Japon enceinte.

Je prĂ©cise que j’ai eu une grossesse sans nausĂ©e, je n’Ă©tais pas concernĂ©e par une grossesse multiple et je n’Ă©tais donc pas considĂ©rĂ©e comme une grossesse Ă  risque.

Mon mĂ©decin m’a demandĂ©e la destination (le Japon), le temps passer sur place, les moyens de transport que nous allions privilĂ©gier sur place (le train). Elle a vĂ©rifiĂ© les vaccins obligatoires pour entrer sur le territoire avant de me dire que dans mon cas, il n’y avait pas de risques particuliers Ă  partir au Japon. Elle a Ă©galement prĂ©cisĂ© que, hasard du calendrier, le voyage tomberait sur le dĂ©but du deuxième trimestre de grossesse Ă  cheval sur mon 4° et 5° mois de grossesse, soit le meilleur trimestre pour voyager enceinte.

Une fois l’approbation du mĂ©decin obtenue, nous avons pu commencer Ă  rĂ©server tous nos logements !

Se renseigner sur les assurances de carte bancaire et les assurances voyage

Un point qui m’a pas mal trottĂ© dans la tĂŞte Ă©tait la prise en charge des frais mĂ©dicaux en cas d’hospitalisation ou de problème au Japon. J’ai regardĂ© les prix des assurances voyages qui Ă©taient relativement chères avant de me dire que j’allais tout d’abord commencer par demander Ă  ma banque quelles Ă©taient les garanties associĂ©es Ă  ma carte bancaire.

Ma conseillère m’a orientĂ©e vers une carte bancaire qui offrait des meilleures garanties en terme de santĂ© et qui permettait le retrait et le paiement Ă  l’Ă©tranger sans frais pour le prix de ma carte bancaire actuelle. Nous n’avons pas hĂ©sitĂ© longtemps Ă  nous diriger vers cette solution.

A noter : Le Japon n’est pas un pays qui propose des frais d’hospitalisation exorbitants comme les Etats-Unis, j’ai optĂ© pour cette solution car nous allions au Japon, j’aurais peut-ĂŞtre privilĂ©giĂ© une assurance plus consĂ©quente si nous Ă©tions allĂ©s aux USA.

Voyager en avion enceinte

La plupart des compagnies n’accepte pas les femmes enceintes au-delĂ  de 7 mois de grossesse. Pour certaines, c’est mĂŞme moins que ça, je vous invite donc Ă  vous renseigner en amont auprès de votre compagnie pour vĂ©rifier la politique en vigueur. Il se peut Ă©galement que vous ayez besoin d’un document de votre mĂ©decin pour pouvoir monter dans l’avion.

Si votre mĂ©decin valide le fait que vous puissiez prendre l’avion et que votre grossesse est compatible avec les directives de la compagnie aĂ©rienne, il n’y a en gĂ©nĂ©ral pas de contre-indications Ă  voyager en avion enceinte.

Il y a toutefois quelques bonnes pratiques Ă  adopter pour que le voyage en avion se passe bien :

  • Porter des bas de contention / chaussettes de contention (elles peuvent vous ĂŞtre prescrites par votre mĂ©decin)
  • Boire beaucoup d’eau
  • Essayer de se lever et de marcher rĂ©gulièrement
  • Opter pour des vĂŞtements confortables

Il est prĂ©fĂ©rable de prĂ©ciser avant de monter dans l’avion au personnel de bord que vous ĂŞtes enceinte. Ils auront une attention toute particulière pour vous.

Dans notre cas, nous avions un vol China Eastern assez long dans les deux sens avec une escale Ă  Shanghai. Je n’ai pas eu le problème Ă  l’aller au dĂ©part de Paris mais au retour depuis Tokyo, le personnel de la compagnie m’a demandĂ© de fournir un document que nous n’avons pas en France, j’ai donc du signer une dĂ©charge dĂ©douanant la compagnie en cas de problème pour pouvoir embarquer.

Voyager au Japon enceinte, c’Ă©tait comment ?

Adapter le rythme

On le savait mais on s’est tout de mĂŞme fait un peu avoir. Quand on est enceinte, on n’a pas sa forme physique habituelle, il faut donc adapter le rythme du voyage Ă  sa condition physique.

Dans notre cas, nous avons commencĂ© Ă  voyager Ă  Tokyo puis Kyoto comme nous le faisions d’ordinaire et lĂ  surprise, au bout de 4 jours, mes chevilles ont triplĂ© de volume. J’ai eu beau les chouchouter le soir, elles ne revenaient pas Ă  leur taille habituelle. J’ai donc du porter mes chaussettes de contention tous les jours. Ce n’est pas la tenue la plus sexy mais ça a Ă©tĂ© efficace, je n’ai plus Ă©tĂ© embĂŞtĂ©e par mes chevilles ! Ne nĂ©gligez donc pas le pouvoir des chaussettes/bas de contention 🙂 Vous pouvez Ă©galement les porter si vous avez des longs trajets en bus/train oĂą vous savez que vous n’allez pas beaucoup bouger.

Suite Ă  mes aventures de cheville, on a optĂ© pour diminuer la marche au profit des transports en commun (on a quand mĂŞme fait minimum 10km par jour). Si vous avez prĂ©vu d’aller au Japon enceinte, sachez que les transports en commun fonctionnent très bien et Ă  des tarifs très accessibles. J’ai aussi du apprendre Ă  faire des pauses pour m’asseoir un peu plus souvent pour soulager mes chevilles et ce, mĂŞme si je n’en ressentais pas forcĂ©ment le besoin sur le moment.

Enfin, dernière mĂ©saventure mais pas des moindres, attention Ă  votre nerf sciatique et c’est du vĂ©cu ! Au bout d’une semaine, j’ai commencĂ© Ă  bien sentir mon nerf dans ma fesse gauche et au fil du temps, la douleur est Ă©galement remontĂ©e dans le bas de mon dos. Malheureusement, je ne pouvais rien y faire si ce n’est continuer Ă  faire des pauses, marcher plus doucement et heureusement, j’avais un conjoint prĂŞt Ă  porter mes affaires dans son sac pour soulager mon dos.

Cette douleur ne nous a pas bloquĂ©e pour nos activitĂ©s mais ceux qui ont dĂ©jĂ  eu un problème de sciatique le savent, c’est douloureux et surtout ça ne part pas comme ça ! Je suis revenue il y a une semaine et j’ai toujours mal. C’Ă©tait Ă©galement compliquĂ© de trouver une position confortable dans l’avion au retour Ă  cause de cette douleur. Bref, faites attention Ă  vous.

Adapter l’itinĂ©raire

Le Japon offre son lot de parcs d’attraction magnifiques. Nous avons du renoncer Ă  toutes ces visites car les parcs comme Universal Studios Japan ou Tokyo Disneyland sont connues pour leurs (très) longues files d’attente, absolument incompatibles grossesse. Entre l’attente et les attractions, nous avons prĂ©fĂ©rĂ© ne pas y aller.

Autre activitĂ© phare du Japon que nous n’avons pas pu tester : les Onsens ! La tempĂ©rature de l’eau dĂ©passe souvent les 40° et ces bains sont donc dĂ©conseillĂ©s pendant la grossesse.

Il en va de même pour les spots renommés de plongée, une activité interdite pendant la grossesse.

Voyager enceinte c’est donc aussi savoir dire non pour se prĂ©server mĂŞme si ça peut ĂŞtre frustrant 🙂

Être bien équipée

Voyager enceinte signifie aussi que vous ne pouvez pas partir sans un minimum de prĂ©paration et d’Ă©quipements !

D’ordinaire, nous voyageons avec des sac Ă  dos mais il est prĂ©fĂ©rable de ne pas soulever trop de poids enceinte. Une fois n’est pas coutume, nous avons prĂ©fĂ©rĂ© des valises Ă  roulettes pour ce voyage et 0 regret, ce choix a permis d’Ă©pargner mon dos et les moments oĂą j’Ă©tais fatiguĂ©e, mon conjoint pouvait facilement pousser deux valises. J’avais aussi veillĂ© Ă  ne pas charger trop ma valise. Les hĂ´tels ont souvent des machines Ă  laver, vous pouvez ainsi laver rĂ©gulièrement vos habits.

A noter : Si vous voyagez au Japon, il existe un service de livraison de valises dans la plupart des hôtels, vous pouvez demander à envoyer votre valise à votre prochain hôtel pour ne pas vous encombrer dans les transports. Le service est payant mais reste très accessible (entre 15 € et 20 €).
Vous avez aussi des casiers dans les gares qui peuvent accueillir des valises de grande taille pour 900 yens (pour les plus grands casiers).

Si vous ĂŞtes actuellement enceinte, je ne vous apprends rien, on a souvent soif et la bouteille d’eau/gourde est un must-have ! Je n’y ai pas pensĂ© mais cela m’a manquĂ© les jours de grosse chaleur, j’aurais apprĂ©ciĂ© un brumisateur.

Comme Ă©voquĂ© plus haut, demandez Ă  votre mĂ©decin (s’il ne vous propose pas de lui mĂŞme) de vous prescrire des bas/chaussettes de contention, cela pourra vous servir bien plus que vous ne l’imaginez si vous avez tendance Ă  gonfler des jambes !

CĂ´tĂ© trousse de toilette, n’oubliez pas de prendre des produits de toilette compatibles grossesse, il y en a Ă  disposition dans les hĂ´tels mais ils ne seront pas forcĂ©ment adaptĂ©s grossesse. Pensez Ă©galement aux crèmes et huiles anti-vergĂ©tures et surtout Ă  la crème solaire pour Ă©viter tout problème de masque de grossesse. Personnellement, j’en mettais tous les jours par sĂ©curitĂ©.

Enfin, dernier Ă©lĂ©ment et non des moindres, pensez Ă  avoir internet et un traducteur et ce, pour deux raisons. D’une part, pour pouvoir expliquer votre situation et dĂ©tailler les aliments que vous ne pouvez pas manger et d’autre part, pour pouvoir traduire les menus et ĂŞtre sĂ»re de ce que vous mangez. Le Japon est un pays qui ne parle pas du tout anglais, nous n’aurions rien pu faire sans Google Translate et Google Lens. Si votre opĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique pratique des prix assez Ă©levĂ©s, n’hĂ©sitez pas Ă  vous tourner vers les eSIM. Nous avions optĂ© pour une eSIM 50go chez Ubigi avec partage de connexion et cela fonctionnait très bien sur nos deux tĂ©lĂ©phones. La question de l’alimentation est une question qui m’a souvent Ă©tĂ© posĂ©e et non ce n’est pas compliquĂ© de trouver des aliments compatibles grossesse et toxo au Japon 🙂

Le Japon, la destination idéale enceinte ?

En conclusion, et j’en ai discutĂ© avec mon conjoint, le Japon est une excellente destination si vous ĂŞtes enceinte. L’hygiène est impeccable sur place, l’alimentation est globalement saine et diversifiĂ©e. La plupart des stations de mĂ©tro et des gares ont des ascenseurs et des escalators. Et surtout, il y a des toilettes gratuites et propres absolument partout !

Le seul problème que vous pouvez rencontrer c’est avant tout et surtout la barrière de la langue pour dĂ©chiffrer les menus dans les restaurants si comme moi, vous n’ĂŞtes pas immunisĂ©e contre la toxo. Mais au final, un traducteur et Google Lens et le tour est jouĂ© !

Le meilleur conseil que je puisse vous donner si vous voyagez enceinte : Ă©coutez-vous !

Laisser un commentaire