24 jours sur les îles de Java, Bali, Lombok et Gili par Simon

Le volcan Sundoro et le Sumbing sur l'île de Java en Indonésie

Quelle destination vas-tu nous présenter ?

C’est l’Indonésie ! Enfin, vu que l’archipel fait plus de 18 000 îles, je vais être plus précis : les îles de Java, Bali, Lombok et Gili.

Combien de temps as-tu passé sur place ? 

24 jours en tout.

Palmiers et plages à West Nusa Tenggara à Lombok en Indonésie

Où as-tu séjourné ? 

Dans des hôtels et des campings. Nous réservions la plupart du temps sur Airbnb ou bien en direct quand nous arrivions dans un nouvel endroit.

A quelle période de l’année y étais-tu ? 

Fin mars -> Fin avril

Bateaux typiques sur une plage à Bali en Indonésie

Combien de temps recommanderais-tu sur place ?

C’est vraiment difficile à dire. Je pense qu’on peut rester plus de 6 mois en Indonésie compte tenu du nombre d’îles à découvrir.
Je pense que 20 jours est un minimum pour déjà réussir à cerner les spécificités des cultures principales : musulmanes, hindouistes, bouddhistes et même catholiques.

Comment as-tu voyagé ?

En couple, en backpack.

Une route sur l'île de Java en Indonésie

Quels sont tes coups de coeurs sur place ?

Sur l’île de Java, l’ascension du Kawah Ijen fut un moment absolument incroyable pour nous deux : 2h d’ascension raide en pleine nuit pour arriver sur la crête d’un volcan encore actif qui abrite une mine de souffre et un lac acide turquoise (réputé comme le plus acide de la planète). Evidemment, le levé de soleil est à couper le souffle.

Le volcan Kawah Ijen sur l'île de Java en Indonésie

Sur l’île de Bali, nous avons particulièrement aimé Amed qui est un endroit relativement épargné du tourisme pour le moment (contrairement à des endroits tout aussi incroyables comme Ubud). Les fonds marins sont particulièrement riches et nous avons passé près de 2j la tête dirigée vers le fond de l’eau, en compagnie de tortues, poissons perroquets, poisson globe et épave abandonnée. 

Epave sous-marine à Amed sur l'île de Bali en Indonésie

Enfin, du côté de Lombok, les îles Gili ont tout du coup de coeur : 3 îles paradisiaques où la circulation en voiture est proscrite. le calme y est impressionnant, du moins jusqu’à la tombée de la nuit où les bars s’animent et organisent des soirées sur la plage jusqu’à l’aube. Toutefois, la journée, il est très facile de trouver sa petite plage isolée et de dorer sur le sable blanc ou dans l’eau à 30°, ici aussi, en compagnie de tortues qui viennent se reposer sur des prairies sous-marine avant de reprendre le cours de leur migration. Vous y mangerez des poissons entiers au barbecue tout juste pêchés pour moins de 10€ et des fruits exotiques par dizaines. Définitivement, c’est la halte obligatoire à faire après 3 semaines de vadrouilles et de rando, avant de repartir en France.

Profiter d'un hamac sur une plage de l'île de Gili Trawangan en Indonésie

Quel est ton meilleur souvenir ? 

Sur Gili Trawangan, vous trouverez au nord-est de l’île un spot à tortue peu connu absolument incroyable que j’évoque ci-dessous : une immense prairie immergée qui s’étend sur plusieurs centaines de mètre. Ici, à la bonne période, vous y trouverez des dizaines de tortues qui viennent se reposer et grignoter.

Nager avec des tortues, avoir le privilège de les suivre de près (évidemment, sans les déranger ni les toucher) fut, pour moi, une sensation incroyable de liberté et de communion avec la nature et un de ses représentants les plus primaires.

Une tortue se repose dans les fonds marins des îles Gili

Ces tortues parcourent plusieurs milliers de kilomètres par an. Elles approchaient sans doute pour certaines des 100 ans (au vu de leur taille et des indications d’un habitant de l’île). Nous avons passé plus de 3h, seuls sur ce spot méconnu, avec les tortues. Ce moment m’a tellement marqué que je me suis fait tatouer une tortue sur le bras 🙂 

Un bon plan à partager ? Une visite insolite ?

Sur la route des rizières de Tirtagangga en partant d’Amed, à environ 5km des rizières selon mes souvenirs, vous trouverez sur votre droite un antiquaire incroyable : vous pouvez littéralement y trouver n’importe quoi, bien que l’univers soit principalement “Steampunk” : coffre-fort, lanterne, alambic, casque de guerre, uniforme militaire en latex, vélo à 12 roues, et tout un tas de tuyaux sous pression qui font des psshhiiits (c’est ce qui me revient directement à l’esprit, mais il y avait tellement d’autres choses wtf). 

Pour le bon plan, attendre d’être sur Gili Air pour la plongée bouteille : c’est moins cher que sur les 2 autres îles et il y a plusieurs clubs de plongée qui reversent une partie de leurs bénéfices à une ONG qui restaure les coraux et protège la faune et la flore. La situation est en effet compliquée pour les animaux et végétaux sur ces îles car le tourisme y est grandissant (notamment venu de l’Australie) et de nombreux déchets s’accumulent…

Les fonds marins en plongée bouteille à Gili en Indonésie

As-tu des points de vigilance à spécifier ? Un conseil à donner avant d’y aller pour profiter au maximum du séjour ?

Évidemment, attention aux arnaques très fréquentes à Bali, notamment à proximité des attractions touristiques les plus connues. On vous indiquera par exemple une autre entrée avec moins de touristes (qui a pour seul but de vous emmener par la suite dans une boutique souvenir aux prix exorbitants où vous serez très fermement invité à acheter 🙂 Ça ne nous est heureusement pas arrivé, mais nous avons rencontré à différentes reprises des gens nous offrant ce genre de “conseil”. 

Plage de Klingking sur l'île de Bali en Indonésie

3 raisons d’y aller selon toi :

  • L’Indonésie est un mix parfait de plusieurs dimensions touristiques : l’urbanisme et les grattes-ciels de Jakarta, la jungle primaire de Sumatra, l’histoire de Borobudur et Prambanan, les plages paradisiaques des îles Gili et enfin les parcours montagneux et désolés sur l’est de Java.
  • L’Indonésie est un pays à la mode, sans aucun doute. L’afflux touristique est assez intense, notamment issu de la Chine. Avant d’y aller, il s’agissait de notre principale crainte : ne pas pouvoir mener notre voyage comme nous le voulions, c’est-à-dire en s’éloignant le plus possible de la majorité des touristes et des circuits “mainstream” (aucun jugement de valeur ici, chacun ses goûts).
    Eh bien finalement, hormis Bali, il est très facile de s’éloigner de la masse et de se créer son parcours sans croiser trop de touristes. Vous n’y échapperez évidemment pas pour les grandes attractions, mais qui vous oblige à les faire ? Pour la dimension religieuse par exemple, il existe des milliers de temples.
  • Le choc culturel est intense et varié : vous ne vivrez pas la même expérience d’île en île. On peut tout à fait s’imaginer qu’on change de pays à chaque nouvelle île tant elles sont riches de manière indépendante. Culinairement et culturellement, vous serez surpris à chaque fois.
Les rizières de Bali à Ubud en Indonésie

Ta future destination de voyage ?

Le Canada, en hiver, car les 35° et les 90% d’humidité, CA SUFFIT ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *